Comment éviter les piqûres de moustiques sans nuire à la qualité de l’air que l’on respire ? | mysphair

Comment éviter les piqûres de moustiques sans nuire à la qualité de l’air que l’on respire ?

Mosquito-Coil

Vous avez été dévoré par les moustiques cet été ? Apprenez comment mieux vous protéger lors des prochaines vacances…
 
Bien dormir la nuit l’été, à la saison des fenêtres ouvertes, sans être dévoré par des moustiques, c’est un rêve qui n’est pas toujours réalisé. Une grande sélection de produits est disponible pour lutter contre les moustiques en été. Souvent élaborés à partir de formules à base de citronnelle, ils contiennent des répulsifs chimiques qui se diffusent dans l’air de la pièce.

Les substances que l’on trouve dans les produits commercialisés comprennent :

  • L’icaridine (methylpropylester ou KBR 3023)
  • Le Diethyl Toluamide (DEET), une substance chimique très efficace contres les insectes piqueurs, mais agressif sur la peau et les voies respiratoires. À forte concentration, le DEET devient neurotoxique et peut aussi endommager certaines matières plastiques et les fibres synthétiques. Le DEET est à déconseiller ou à en utiliser au strict minimum ; le taux de concentration de DEET n’a pas d’impact sur l’efficacité du produit, mais seulement sur la durée de son efficacité. Le ministère de la Santé recommande également aux porteurs de lentilles de contact de ne pas manipuler celles-ci après avoir appliqué du DEET.
  • L’IR3535, un peu moins nocive que le DEET.
  • Le citridiol, extrait d’huile essentielle d’eucalyptus.

Faites attention ; l’utilisation de certains produits anti-moustiques, tels le DEET, est fortement déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 2 ans. Attention aussi aux bracelets anti-moustiques émettant du DEET, leur port la nuit pendant le sommeil, qui amène à respirer ces vapeurs de près, n’est pas recommandé. L’utilisation des aérosols disperse dans l’air un nuage de gouttelettes toxiques qui sont facilement inhalables. Ouvrez les fenêtres lors de la vaporisation pour bien aérer et ne restez pas dans la pièce.

La majorité des produits anti-moustiques contiennent aussi des pyréthrinoïdes de synthèse ; certains d’entre eux ont été identifié comme perturbateurs du système immunitaire et hormonal, d’autres peuvent même être cancérigènes. Les diffuseurs électriques projettent également un mélange de substances toxiques pendant plusieurs heures et sont à éviter dans les lieux fermés ou mal aérés.
 
Les bougies, encens, spirales anti-moustiques sont-elles efficaces ?

La combustion d’une spirale anti-moustique diffuse des polluants dans l’air : particules fines, HAP, COV (dont le benzène, le formaldéhyde – gaz irritant pour les voies respiratoires, acétaldéhyde et acroléine) et monoxyde de carbone. Ils peuvent déclencher des rhinites et des irritations chez les personnes allergiques. À utiliser dehors et à éviter absolument à l’intérieur du logement. La fumée dégagée par les bâtons d’encens fait fuir les moustiques mais elle n’est pas inoffensive pour l’homme : benzène, particules fines et formaldéhyde sont diffusés lors de leur combustion.

Des solutions naturelles sans effets secondaires, moins nocives pour l’environnement et la santé ?

Si vous utilisez des répulsifs chimiques pour vous débarrasser des moustiques, utilisez-les à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, pour les éloigner de la maison et donc éviter qu’ils ne restent en suspension dans l’air ambiant. On peut aussi tenter d’éloigner les moustiques en utilisant des méthodes naturelles :

  • Supprimer les eaux stagnantes autour de l’habitation (par exemple dans les coupelles sous les pots de fleurs) : le moustique tigre pond ses œufs dans les eaux stagnantes et ne se déplace pas très loin : il suffit donc de le déloger.
  • Travailler en équipe avec les prédateurs naturels de moustiques : fabriquer un nid artificiel pour les hirondelles (ou en acheter un en ligne) et construire un abris dans le jardin pour les chauves-souris, qui, chaque nuit d’été, mangent l’équivalent de leur poids en moustiques et autres petits insectes piqueurs !
  • Installer des moustiquaires aux fenêtres ou autour du lit constitue une barrière simple mais efficace.
    Un ventilateur dans la chambre : les moustiques ont peine à voler contre le vent. Il suffit d’une bonne brise pour assurer une nuit fraîche et paisible.
  • Et les huiles essentielles à la citronnelle ou le géraniol ? Oui, mais à utiliser près des fenêtres ouvertes, parce qu’elles émettent des COV synthétiques.

 

Tuer les moustiques sans insecticide, une innovation écologique : l’aspirateur anti-moustiques de Techno-Bam

Une société française, basée en Provence, Techno-Bam a créé une borne qui attire les moustiques pour les aspirer. Testé dans le village de Sambuc, en Camargue, ce piège à moustiques est depuis peu commercialisé auprès des particuliers. Une fois installé dans le jardin, l’appareil simule la respiration humaine en émettant du CO2, afin d’attirer les moustiques et les aspirer. Techno-Bam agit sur un rayon de 60m. Techno-Bam n’émet pas de répulsifs toxiques et préserve la biodiversité.

Bonne chance lors de vos prochaines vacances ! Eloigner les moustiques tout en préservant un air sain autour de soi est tout à fait possible.

Related Posts

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attendez SVP...

Abonnez-vous à notre newsletter !

Et recevez régulièrement des conseils et des articles sur la qualité de l air chez vous